Vive la bonne muzik !!!

24 janvier 2005

Radiohead

Biographie :

C'était en 1982, Thom Yorke avait Colin   14 ans lorsqu'il demanda à Colin Greenwood de se joindre à lui pour former un groupe avec Ed O'Brien. Yorke et Greenwood faisaient déjà partis de T.N.T, un groupe punk formé avec des élèves de leur école. Un autre ami de Thom, Phil Selway compléta la formation nommée "OnA Friday". Par la suite, le petit frère de Colin, Jonny Greenwood débuta sporadiquement en jouant de l'harmonica. Après insistance auprès de son frère et des autres membres, il intégra entièrement le groupe quelques mois plus tard.

À cette époque, les cinq membres étaient grandement influencé par les premiers albums de Talking Heads. De plus, ils avaient accueilli deux soeurs qui jouaient du saxophone. Après quelques spectacles au Jericho Tavern de Oxford, "On A Friday" se sépara pour que chaque membre puisse continuer leur étude.

À Oxford le groupe se retrouva à l'été 1991 sur un nouveau nom RADIOHEAD. Un premier démo avait été produit à l'automne. L'ami de classe de Thom et Colin, John Butcher enregistra quelques mois plus tard leur deuxième au studio de Courtyard. Six mois par après Butcher enregistra un autre démo, sur celui-ci on retrouvait "Stop Whispering" et "What's That You Say"

C'est avec leur quatrième "Manic Flledgehog Demo",  Plusieurs spectacles au Jericho Tavern et un cover page dans le magasine "CURFEW", que M.E.I signa le groupe. En Mars 92, avec un nouveau producteur Sean Slade, " Drill EP" sorta avec "Prove yourself" comme single. Elle se retrouva en 101 ieme position sur le palmarès Anglais. Par la suite "Inside My Head" et "Lurgee" furent enregistrés. Deux excellentes pièces mélodieuses selon Sean Slade, mais extrèmement influencés par Scott Walker. Pour Slade, les cinq musiciens n'ont pas encore réussi à se trouver un son eux-mêmes.

C'est avec"Creep" qu'ils eussent trouvé. La magnifique guitare agressive de Jonny, qui supposément devait gâcher cette mélodie, donna un résultat superbe. Après consultation, chaque membre était unanime pour la garder intacte.

L'enregistrement de Pablo Honey sera  complété en seulement trois semaines, étant supposé coïncider avec la nouvelle année, il sortira finalement en septembre 92. Pablo Honey passa presque inaperçu (seulement 6000 ventes), soit la position 78 en Angleterre. Après une longue tourné à travers le monde et la parution du troisième single "Anyone Can Play Guitar" qui accentua un peu le succès en Angleterre, la compagnie E.M.I relança exactement un an après son lancement original "Creep". Cette fois fut la bonne, retentissant succès partout à travers le globe dont une septième position en Angleterre, position 34 au États-Unis (#1 dans plusieurs états américains), chanson de l'année au royaume uni, très grand succès au Québec (première visite de Radiohead à Montréal à l'automne 93 au bar le Woodstook ) , etc...

Après le succès de Pablo Honey, L'enregistrement de The Bends fut très difficile. N'ayant presque rien enregistré au bout de deux mois, le producteur (John Lecky) a ordonné au groupe de sortir à l'exception de Thom et lui disa "joues seulement les chansons" (just fucking play it).Le groupe parta alors en tournée en Australie et c'est sur la route que les pièces furent retravaillées. Après le groupe déménagea vers les studios de Abbey Road pour terminer l'album en trois semaines. Il y aura eu cinq singles tirés de The Bends, "My Iron Long", "Fake Plastic Trees", "Just", "Hight and Dry "et "Street Spiri" (#1 au Etats-Unis).

Juin 07 sortie de Ok Computer, l'album  fut automatiquement louangé partout à travers le monde par les médias. Quatre ans après le magnifique "Creep", Radiohead s'impose définitivement comme l'un des plus importants de cette fin de siècle. Que se soit sur scène ou sur disque, le quinquet d'Oxford est maintenant un des plus grands de l'histoire! La tournée de l'album se passe comme une plongée vers un gouffre et le groupe (derrière le chanteur Thom Yorke) ne supporte pas la célébrité et tout le brouhaha autour d'eux. Un film Meeting People Is Easy, réalisé par Grant Gee, rapporte ces moments. Le groupe s'enferme alors dans un silence de deux ans.

Les attentes sont pratiquement démesurées en ce qui concerne la quatrième offrande de Radiohead, ce qui impose une pression additionnelle sur un groupe qualifié de perfectionniste. Un énorme engouement précède le lancement du disque, ce qui a mène au dévoilement de presque toutes les chansons dans Internet au moyen de fichiers MP3. « Kid A » est finalement lancé en octobre 2000 et étonne, voir décontenance, en entrant immédiatement au premier échelon du palmarès Billboard aux USA. Le groupe ne fait pas de tournée ni de vidéoclip pour soutenir le disque et la critique accuse Radiohead de créer un environnement sonore austère pour les ondes radiophoniques.

En juin 2001, le groupe lance un nouvel album intitulé  « Amnesiac » qui est composé de matériel enregistré au cours des sessions qui ont mené à la création de « Kid A ». Le groupe se fait toutefois clair, il ne s’agit pas de pièces qui ont été rejetées pour « Kid A » en insistant pour dire que les deux disques sont des concepts détachés l’un de l’autre. « Amnesiac » amorce sa carrière au premier échelon du palmarès britannique et se trouve une place au deuxième rang du Billboard américain, vendant 25 000 exemplaires de plus que « Kid A » au cours de la première semaine.

Alors que le groupe a l’intention d’utiliser la pièce « I Might Be Wrong » comme simple, l’idée évolue pour devenir un mini-album live qui a est lancé en novembre 2001, devenant ainsi le troisième album du groupe en moins de 13 mois.

Au début de juin 2003, le groupe revient avec un nouvel album intitulé « Hail to the Thief ». Ensuite vient une tournée mondial qui amènera le groupe pour une sixième fois au Québec.

L'influence de Radiohead sur la scène pop anglaise est indéniable, on peut citer des groupes comme Muse, Travis, Coldplay ou même Placebo. Cependant, Radiohead est un groupe en perpétuel recherche de nouveaux sons et explore de multiples voies ce qui en fait un groupe à part. Le travail du guitariste Jonny Greenwood sur la bande son du film Body Song démontre un intérêt toujours présent vers les musiques classiques, électroniques et jazz. Les cinc membres devraient entrer en studio au printemps 2005 pour l'enregistrement du septième album.



PABLO HONEY
Sortie: 04/23/93
Production: Paul Kolderie, Chris Hufford et Sean Slade.
Enregistrement: Studio Chipping Norton et studio de Courtyard à Oxon et England.

UK cd
1-You 2-Creep 3-How do you do? 4-Stop Whispering 5-Thinking About You 6-Anyone Can Play Guitar 7- Ripcord 8-Vegetable 9-Prove Yourself 10-I can't 11-Lurgee 12-Blow Out

JAPON cd
1-You 2-Creep 3-How do you do? 4-Stop Whispering 5-Thinking About You 6-Anyone Can Play Guitar 7-Ripcord 8-Vegetable 9-Prove Yourself 10-I Can't 11-Lurgee 12-Blow Out 13-Pop is Death 14-Inside my Head 15-Million Dollard Question 16-Creep(live) 17-Ripcord(live)

US cd
1-You 2-Creep 3-How do you do 4-Stop Whispering 5-Thinking About You 6-Anyone Can Play Guitar 7-Ripcord 8-Vegetable 9-Prove Yourself 10-I Can't 11-Lurgee 12-Blow Out 13-Creep(Version Radio)




THE BENDS
Sortie: 04/04/95
Production: John Leckie, Radiohead, Jim Warren et Nigel Godrich.
Enregistrement: Rak, The Manor et Abbey Road, Londre, Angleterre.
Mixé: Forte Apache & abbey road

INTERNATIONAL cd
1-Planet Telex 2-The Bends 3-High and Dry 4-Fake Plastic Trees 5-Bones 6-Nice Dream 7-Just 8-My Iron Lung 9-Bullet Proof..i Wich i Was 10-Black Star 11-Sulk 12-Street Spirit(fade out)

JAPAN cd
1-Planet Telex 2-The Bends 3-High and Dry 4-Fake Plastic Trees 5-Bones 6-Nice Dream 7-Just 8-My iron Lung 9-Bullet Proof..i Wich i Was 10-Black Star 11-Sulk 12-Street Spirit(fade out) 13-Killer Cars 14-How Can You Be Sure




Sortie:Canada: 17/06/97, Angleterre: 16/06/97 , USA: 07/01/97
Production:Nigel Godrich et Radiohead.
Enregistrement: Rak, The Manor et Abbey Road, Londre, Angleterre .

INTERNATIONAL cd
1-Airbag 2Paranoid Android 3-Subrerranean Homesick Alien 4-Exit Music(for a film) 5-Let Down 6-Karma Police 7-Filter Happier 8-Electioneering 9-Climbing Up The Wall 10-No Surprises 11-Lucky 12-The Tourist

Allemagne cd + Single
1-Airbag 2Paranoid Android 3-Subrerranean Homesick Alien 4-Exit Music(for a film) 5-Let Down 6-Karma Police 7-Filter Happier 8-Electioneering 9-Climbing Up The Wall 10-No Surprises 11-Lucky 12-The Tourist + Karma Police single: 1-Karma Police 2-A Reminder 3-Melatonin



KID A

Sortie:Japon: 27/09/900, Europe: 02/10/00 , Amerique: 03/10/00
Production:Nigel Godrich et Radiohead.
Enregistrement: Studio à Paris - Medley studio à Copenhagen, Denmark - Gloucestershire, UK et quelque part à Oxford.
Informations supplémentaires

INTERNATIONAL cd
01-Everything In Its Right Place 02-Kid A 03-The National Anthem 04-How To Disappear Completely 05-Treefingers 06-Optimistic 07-In Limbo 08-Idioteque 09-Morning Bell 10-Motion Picture Soundtrack + Pièce cachée

AMNESIAC

Sortie: Europe: 04/06/01 , Amerique: 05/06/01
Production:Nigel Godrich et Radiohead.
Enregistrement: Studio à Paris - Medley studio à Copenhagen, Denmark - Gloucestershire, UK et quelque part à Oxford.
Informations supplémentaires

INTERNATIONAL cd
1. Packt Like Sardines In A Crushd Tin Box 2. Pyramid song 3. Pulk/Pull Revolving Doors 4. You And Whose Army? 5. I Might Be Wrong 6. Knives Out 7. Amnesiac/Morning Bell 8. Dollars And Cents 9. Hunting Bears 10. Like Spinning Plates 11. Life In A Glass House
NOTE: Il y a un livret de 28 pages à l'interieur de la pochette.

HAIL TO THE THIEF

Sortie: Europe: 09/06/03 , Amerique: 09/06/03
Production:Nigel Godrich et Radiohead.
Enregistrement: Studio à Los Angeles et Oxford
Informations supplémentaires

INTERNATIONAL cd
1. 2+2=5 2. Sit down, Stand up 3. Sail To The Moon 4. Backdrifts 5. Go To Sleep 6. Where I End And You Begin 7. We Suck Young Blood 8. The Gloaming 9. There There 10. I Will 11. A Punch-up At The Wedding 12. Myxomatosis 13. Scatterbrain 14. A Wolf At The Door
NOTE: L'album se présentera sous la forme d'une carte routière dont une édition limitée sera pliante comme les cartes que l'on retrouve dans toutes les bonnes stations service.

source : netrover.com

 


Posté par tarantino62110 à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 janvier 2005

tété

Tété est né le 25 juillet 1975 à Dakar au Sénégal d'un père sénégalais et d'une maman antillaise. Mais il déménage en France dès l'âge de deux ans suite au divorce de ses parents. Sa mère s'installe alors à St Dizier dans le Nord-Est de la France. C'est elle qui offre à Tété sa première guitare lorsqu'il a15 ans. D'ailleurs, le chanteur évoque souvent l'influence maternelle en matière de musique, sa maman ayant toujours écouté beaucoup de disques, les Beatles, Dylan ou du jazz. Les influences afro-caribéennes sont en revanche absentes de son travail, le jeune homme revendiquant des racines musicales plutôt anglo-saxonnes que du côté de ses origines africaines ou antillaises. Adolescent dans les années 80-90, il écoute aussi beaucoup de hip-hop et découvre la chanson française (Gainsbourg, M, Katerine, Mathieu Boogaerts) que beaucoup plus tard.

Dès le lycée puis à l'université, Tété joue avec des groupes d'amis. Il compose et écrit, alors plutôt en anglais. Mais très vite, il prend la décision de se lancer dans le métier et essaie de vivre de ses concerts. Il part d'abord sur les routes de son coin de France, le Nord-Est, Nancy, Strasbourg où il écume les bars et les petites salles et se forge un début d'expérience scénique. Point de formation musicale particulière dans son parcours mais une volonté de créer son propre style même s'il est maladroit.

Puis, tout naturellement, Tété débarque à Paris vers 1998. Dans la capitale, le métro et les petites salles de l'Est parisien s'ajoutent aux bars et à la rue. Avec deux copains, Alberto Malo à la batterie et Evy Moon à la basse, il monte un groupe. C'est ensemble qu'ils sont remarqués en 1999 par divers labels. C'est Sony/Epic qui remporte le gros lot en les signant en 2000. Tété leur demande alors de lui laisser du temps pour écrire son disque. Il se passe donc six mois entre la signature et la sortie de "L'Air de rien" en janvier 2001.

Entre temps, une première démo était déjà sortie en septembre 99. Vendue sur les lieux de concerts, elle a servi à mieux faire connaître le chanteur et son répertoire auprès des professionnels. Mais son premier CD commercial est un CD de quatre titres paru en novembre 2000 sous le titre approprié de "Préambule". La presse est unanime pour saluer l'originalité de ses compositions mêlant pop, soul, funk ou blues. D'ailleurs, Tété est comparé à Keziah Jones et à Ben Harper. Il se révèle effectivement comme un vrai "songwriter" On y retrouve également son amour des Beatles via la reprise de "Eleanor Rigby" mais aussi à travers ses compositions, ses mélodies, ses arrangements. Mais peu présent dans les médias, c'est sur scène que Tété mène sa route. En concert, ses titres "Le meilleur des mondes" ou "Passage Brady" sont acclamés par un véritable public de fans qui le suit depuis l'époque où il tournait seul, bien avant de signer chez Epic. Ils se nomment eux-mêmes les "Tétéphiles" et outre les concerts, se rencontrent sur le site de Tété, www.teteonline.com. Polyvalent, le chanteur est aussi doué pour l'illustration et a dessiné tous les personnages animés du site.

Au cours de l'année 2000, Tété a donné environ 100 concerts et depuis la sortie de l'album, il est en tournée quasi-permanente avec quelques passages parisiens dont le Réservoir en mars ou le Bataclan les 16 et 17 mai aux côtés de l'Allemand Patrice. En avril, il fait la première partie de Henri Salvador sous le grand chapiteau du Printemps de Bourges où il remporte un certain succès face à un public qui ne lui était pas acquis d'avance. Mais sa décontraction naturelle lui assurent un crédit sympathie assuré.

Amoureux de la scène, le songwriter gratifie ses fans d'un album live courant 2003 intitulé "Par Monts et Vallons". Un CD huit titres enregistré en public au cours de trois soirées intimistes au Vertigo à Nancy, où l'artiste pose sa voix vibrante avec pour seul accompagnement sa guitare acoustique.


Un an plus tard, Tété retourne en studio et propose une suite à son "Air de rien" : "A la faveur de l'automne" (co-produit par le duo Les Valentins). Virtuosité des mots comme des accords. Production précise appuyée d'une mini-fanfare gracile et efficace. Des ingrédients qui font de cet album une réussite. Les radios et le public ne s'y trompent pas et se délectent des singles "A la faveur de l'automne" et "Emma Stanton".


Sitôt l'album dans les bacs, le chanteur repart faire la tournée des salles de concerts du pays et au-delà. En juillet 2004, on le voit entre autres au Furia Sound Festival, aux Francofolies de La Rochelle et aux Vielles Charrues. Début août, il fait même un crochet par le Canada en participant aux Francofolies de Montréal.

 

 

Posté par tarantino62110 à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sanseverino ( source site officiel )

Biographie



C’est une biographie simple et concise que nous allons vous proposer ici. Vous voulez le connaître en quelques lignes et sans détour ? Vous êtes sur la bonne page, au cas vous en auriez douté.

Monsieur Stéphane Sanseverino est né en 1962, ses grands parents sont Napolitains, un peu comme le gâteau (voir la recette http://gastronomie.philagora.org/patisserie/napolitain.htm ).

Entre 3 et 16 ans, il voyage beaucoup en famille, et découvre ainsi la Bulgarie, la Nouvelle-Zélande, la Roumanie, le Mexique.

A 20 ans, il rêve de devenir comédien, il suit des formations, et passe notamment 3 ans au DAL de théâtre. Il y apprend la Commedia dell’arte et le clown. Ceux qui l’ont vu sur scène ne seront pas étonnés.

Il ne commencera la musique que plus tard, avec Doc Dénat, puis RMC (Renverse Moi Chéri). Entre temps il se lance aussi dans le cinéma et tourne quelques courts métrages.

C’est avec les Voleurs de Poules (nom donné en référence à la réputation des gitans), créé en 1992 avec Sabine Pierron (au violon et au chant), qu’il commence à se faire connaître. Ils sont rejoints par Marc Salvetti (basse) et Nicolas Ferrenbach (batterie). Manu Ruquier remplacera ce dernier en janvier 1995. Six mois plus tard sort leur premier album, "Tu Sens les Poivrons". Ainsi jusqu’en 1999, il est le chanteur leader de ce groupe, guitariste et banjoïste (sisi, ça se dit !)

Pourtant il doit cumuler les petits boulots pour s’en sortir.

Son premier album solo, "Le Tango des Gens" (comme si vous ne le saviez pas), sort le 25 septembre 2001 et le propulse dans la célébrité. Normal, vous me direz. Il est d'ailleurs récompensé par un grand prix de l'Académie Charles Cros en 2001. Il remporte la même année "Le timbre de voix 2001" décerné par LaPoste.

Il commence en mars 2001 une tournée avec Tété (50 dates). 80 concerts en 2002, dont le Festival des Vieilles Charrues, les Solidays, le Nice Jazz Festival et deux dates à la Cigale de Paris.

La tournée se termine en beauté avec la Nuit Sanseverino le 14 décembre 2002, en compagnie de Bernard Lavilliers, Tété, la Grande Sophie, les Ours du Scorff, etc.

En 2003, il remporte le prix de "L'artiste révélation scène de l'année" au victoires de la musique.

 

Discographie

Album - Le tango des gens (2001)

 

 


Album - Les sénégalaises (2004)

 

photos en vrac :


 

 

Paroles en vracs :

Michto la pompe

Paroles et musique : S.Sanseverino.

J’ai pas envie, j’en ai marre, je m’ennuie,
La haine me tombe dessus me fout l’frisson
Du mollet jusqu’en haut du chignon.
Dés que je dois parler d’amour, je m’embourbe dans le mélo…
Tout ramolli démoli dans mon lit,
La flemme tombe sur moi je suis livide et blanc,
Je deviens chiant et transparent,
Et de moins en moins courageux,
Quand il faut faire le langoureux … (the langourous…)

REFRAIN : Michto la pompe Michto, je devient narvalo,
Michto je frise l’apoplexie et la crise d’anémie,
La jaunisse et l’arrêt du cœur, au premier son de stimer,
Rien d’autre ne m’intéresse, pas même une histoire de fesses (bis)

Ce qui me stresse et m’oppresse c’est le swing,
Le reste je m’en balance je suis aigri,
Je suis fermé à double tour tant pis,
Mélange de Rainman et de Raimu,
Le joli cœur j’ai jamais pu, j’ai jamais su …
La bossa-nova et le R’n’B ça me gave …
Je préfère le son des rabouins et
Les traits de guitare qui n’ont pas de fin,
Ça au moins ça me fout les poils,
Et me hérisse l’épine dorsale (c’est derrière !!)

REFRAIN

Mon restaurant romantique c’est « la chope des Puces »,
Voir Ninine et Mondine c’est mieux que de traîner, en amoureux !!!
Voyage de noce promesses d’amour, nous ferons tout à Clignancourt !
On habitera, nous habiterons, à St.Ouen le périphérique
Sera un peu notre océan pacifique
Et de temps en temps nous vendrons des objets trouvés
Dans les poubelles rue des Rosiers !!!

REFRAIN

« Approchez approchez !!! Qui veut mes objets trouvés ???
J’ai tout acheté au Emmaüs et je les revends vingt fois plus !!!
Si tu veux une table en formica et un vieil harmonica,
Un cendrier et aussi deux mégots, à Hubert et à Django,
J’ai peut-être même sa montre en or, et un bout du Rainbow Warrior,
Quelques diamants de Bokassa, des soutifs à Madonna,
Regarde ! Une photo de Louis Jouvet qui mange avec Eddy Barclay,
Et puis tous les Tranber et Jano, j’ai tout ce qu’il vous faut !!!
Quelques invendus de Sanseverino, des rayons à Bernard Hinault … Rien d’autre ne m’intéresse, pas même une histoire de fesses ….. Michto !

 

 

Maigrir

Avant, j’avais une belle peau
J’étais mince et fier, comme un pied de micro
Torse nu, pour un oui pour un non
Quand le soleil fait ses apparitions

Maigrir à tout prix
Devenir fin, élancé, rester dans les normes
Éviter les débordements
Comment devenir fin sans devenir fou ?
Comment devenir fin sans devenir fou ?

En chemise, les jours de détente
On pouvait croire que j’étais le Mike Brant
A qui tout allait, qui se souciait de rien
Je mettais du 36, ça m’allait bien

Maigrir à tout prix
Devenir fin, élancé, rester dans les normes
Éviter les débordements
Comment devenir fin sans devenir fou ?
Comment devenir fin sans devenir fou ?

J’étais fier comme un pied de micro
Brillant et creux comme un dobro
Fin comme une corde de mi
Triste comme un film de Jacques Demi
Où Catherine Deneuve fait un régime
Elle voudrait séduire Memphis Slim
Mais BB King, fou de rage,
Va s’opposer à leur mariage

Comment devenir fin sans devenir fou ?
Comment devenir fin sans devenir fou ?
Comment devenir fin sans devenir fou ?
Comment devenir fin sans devenir fou ?

Je montrais mon corps d’Apollon,
Très à l’aise dans toutes les situations
Dans les grands magasins, j’essayais des maillots de bain
Sans jamais tirer les rideaux

Maigrir à tout prix
Devenir fin, élancé, rester dans les normes
Éviter les débordements
Comment devenir fin sans devenir fou ?
Comment devenir fin sans devenir fou ?

 

 

L'étrangère

Paroles : Louis Aragon, musique : Léo Ferré.

Il existe près des écluses
Un bas quartier de bohémiens
Dont la belle jeunesse s’use
A démêler le tien du mien
En ballade on s’y rend en voiture
Ordinairement au mois d’août
Ils disent la bonne aventure pour des piments et du vin doux.

On passe la nuit claire à boire
On danse en frappant dans ses mains
On n’a pas le temps de le croire
Il fait grand jour et c’est demain
On revient d’une seule traite
Gais sans un sous vaguement gris
Avec des fleurs plein les charrettes
Son destin dans la paume écrit.

Celle-ci par là vite vit
De l’odeur des magnolias
Sa robe tomba tout de suite
Quand ma hâte la délia
En ces temps là j’étais crédule
Un mot m’était promission
Et je prenais les campanules
Pour des fleurs de la passion.

A chaque fois tout recommence
Toute musique me saisit
Et la plus banale des romances
M’est éternelle poésie

Nous avions joué de notre âme
Un log jour une courte nuit
Puis au matin bonsoir madame
L’amour s’achève avec la pluie
.

Posté par tarantino62110 à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ils sont quatre pour faire avancer un Tryo rêveur. Voilà toute la difficulté d'une association artisanale, amicale, citoyenne et largement musicale. Déjà deux albums au compteur : " Mamagubida " et " Faut qu'ils s'activent… " projettent le film joyeux de la renaissance d'une chanson alternative qui s'était peut-être un peu égarée. Le hasard, le sens de la fête, une relation amoureuse à la chanson, des idées aiguisées dans le sens de la hauteur, tels sont les ressorts qui traversent le scénario d'une histoire sans équivalent. Après plus de 900.000 albums vendu et près d'un millier de concerts, Tryo ardent n'avait de cesse qu'il n'ait réussi à prolonger le voyage. Mais pas à n'importe quelle condition. Il est toujours dangereux de se retrouver tête de liste emblématique de l'opposition à la gouvernance showbiztique qui enferme ses apprentis chanteurs dans des couveuses médiatisées. Réussir sa route sans se déjuger tout en restant indomptable. Tel est le défi que relève une fois de plus le groupe pour l'enregistrement de ce troisième album. Avec l'envie de prendre son temps pour éviter les dessous affriolants de madame la pression, Tryo musarde entre la salle de la Maline à l'île de Ré et le cinéma Pompadour à Maisons-Alfort pour imaginer son nouveau répertoire. Les chansons naissent au fil des mois et voici soudain l'envie de les porter différemment. Le plaisir vocal est donc à l'ordre des sessions. Chez Tryo la science de l'harmonie vocale est l'un des liens indéfectibles qui forgent l'identité musicale du groupe. Laisser le chant libre, tel sera l'objectif d'Hélène Bohy qui aide Mali, Guizmo et Manu à chanter pour mieux se trouver. Une sorte de miracle s'opère et Tryo chante d'une seule voix avec l'énergie de la rage. Cette rage toujours là mais qui, cette fois, quitte les rivages émouvants de l'adolescence spontanée pour atteindre la rive d'une maturité éclairée. Non, il ne s'agit pourtant pas exclusivement de l'album de l'après-21 avril comme on aurait pu s'y attendre. Certes il y a bien eu un coup de tonnerre au premier tour des élections présidentielles… Pendant un temps l'album a d'ailleurs failli s'intituler " Avant l'orage ". Mais la coïncidence n'est que passagère. Tryo n'est pas engagé de la dernière pluie ni né du dernier 1er mai. La colère est permanente, la vigilance aiguisée, le militantisme davantage universel. Tryo, c'est donc aussi l'histoire d'une solidarité bienveillante avec les mouvements alternatifs de l'anti-mondialisation. A l'image, finalement, de l'évolution de l'engagement d'aujourd'hui : moins politique et plus citoyen. Ceci explique cela. L'album s'intitule " Grain de sable " comme pour signifier que les chansons font parfois bouger le monde, lorsqu'elles nous empêchent de penser en rond. Enrayer le moteur bien huilé de la pensée dominante et offrir au public un rapport au monde où l'engagement se vit et se chante au quotidien. Dominique Ledudal, sorcier du son devant l 'éternel a su mixer avec ce goût des reliefs organiques la musique d'un groupe qui fut longtemps associé au reggae acoustique. Et ainsi démentir en toute amitié respectueuse tonton Georges Brassens qui disait : " Dès que l'on est plus de trois, qu'est-ce qu'on est con ! ". Tryo s'agrandit, évolue et se muscle. Et n'oublie jamais en route quel fut son berceau de naissance : la rue. Il fut un temps où sur les murs les utopiques écrivaient " Sous les pavés, la plage ". Aujourd'hui Tryo, allongé sous les vagues, met son grain de sel et de sable sous le bitume pour inventer une nouvelle plage musicale où il sera possible enfin de ne plus bronzer idiot."

 

Discographie

De bouches a oreille (2004)

 

Grain de sable ( 2003)

FAUT QU'ILS S'ACTIVENT (2000)

MAMAGUBIDA ( 1998)

Posté par tarantino62110 à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2005

Louis chedid ( très grand monsieur dla chanson fr)

Il fait partie de nos artistes les plus discrets. Et pourtant, Louis Chédid est extrêmement présent dans le paysage musical français: de Ainsi soit-il au Cha-cha de l'insécurité, en passant par T'as beau pas être beau, Anne ma soeur Anne ou Ces mots sont pour toi, la plupart de ses chansons font partie de notre patrimoine.

Fils de l'écrivain Andrée Chédid et père du non moins célèbre M (Mathieu Chédid), Louis s'épanouit parfaitement entre l'intimité de l'écriture et l'exposition médiatique de la musique. Un savant équilibre qui ressemble à la sagesse.

Chédid, à la croisée des cultures, naît à Ismaïlia en Egypte, le 31 décembre 1947, et ne sera déclaré que le lendemain, le 1er janvier 1948. Comme si inconsciemment, il lui fallait déjà vivre entre deux époques. A six mois, il vit son premier exil et se retrouve à Paris avec ses parents et sa soeur aînée Michelle.

Entre un père scientifique et une mère écrivain et poétesse, il est normal que s'exacerbe la sensibilité du jeune Louis. Très tôt, vers l'âge de six ans, il vit son premier choc musical à la Salle Pleyel. Son éducation dans une école religieuse est stricte, et Louis trouve dans la musique et le chant une évasion salutaire.

Le cinéma

Adolescent, il se lance avec frénésie dans l'art sous toutes ses formes: la musique bien sûr, sur la vieille guitare de son père, mais aussi la lecture, le cinéma, l'écriture et la peinture.

C'est le cinéma qui va tout d'abord captiver son attention. Le bac en poche en 1968, et malgré ses premiers essais musicaux dans des groupes de copains, Louis quitte Paris pour la Belgique, Bruxelles, et intègre pendant deux ans une école de cinéma.

Il en sort monteur et rejoint Paris où il travaille pour la firme Gaumont. Mais à vingt-deux ans, jeune papa d'Emilie puis de Mathieu (en décembre 1972), il retrouve ses premières amours et écrit quelques chansons qu'il enregistre sur un vieux magnéto.

Les balbutiements

François Bernheim, de la firme Barclay, est de suite séduit par ses chansons drôles et inattendues. Il lui permet d'enregistrer son premier album Balbutiements en 1973, puis dès 1974, un double album porté par le titre phare Nous sommes des clowns. Ce morceau résume la philosophie de Chédid: l'ironie amère sur notre condition humaine et la lutte contre les inégalités sociales. Un coup de canif aux conventions, avec un large sourire pour accompagner la morale de ses chansons.

Mais le succès n'est pas encore au rendez-vous. Pour nourrir sa famille, Louis compose de nombreuses musiques de pubs. Il faut attendre 1977 pour que le chanteur fasse la première partie de Nicole Croisille à l'Olympia, et l'année suivante pour qu'il s'impose avec son tube T'as beau pas être beau.

D'années en années, Chédid peaufine son style comico-social: Egomane, Cocotiers bananiers, et surtout Ainsi soit-il cartonnent dans tous les hit-parades. Puis Anne ma soeur Anne ou Le cha-cha de l'insécurité mettent en valeur la qualité d'écriture du chanteur. Des textes dans lesquels il dénonce l'injustice, la violence ou la pauvreté, avec une pointe d'ironie amère. Un style très proche finalement d'un Souchon, pour lequel Chédid co-écrit Banale song et trois autres titres en 1986.

Côté cour, l'artiste agrandit sa famille puisque naissent en 86 et 87 Joseph et Anna, ses deux derniers enfants. A un rythme très régulier, Chédid construit son oeuvre, sans trahir ses convictions ni ses émotions (Bizar, Zap-Zap, Ces mots sont pour toi, Répondez-moi).

Etrangement, et ce malgré la reconnaissance du public et de la profession, l'artiste a tendance peu à peu à s'éloigner des médias. La quarantaine passée, il traverse une période qu'il qualifie lui-même de difficile et sombre. Ses créations s'en ressentent, qui éloignent un certain public, malgré des albums d'une grande qualité poétique et musicale.

Mais Chédid donne alors l'image d'un mélancolique vieillissant et mal dans sa peau, image que le succès de son fils Mathieu, sous le pseudo de M, vient confirmer. En effet, M joue dans un tout autre registre et développe dès 1997 un rock baroque et coloré (Machistador, Le complexe du Corn-Flakes), aux antipodes, en apparence, de la sagesse mélancolique et à fleur de peau de son père.

Bouc-Bel-Air

Enfin, Chédid père sort en 2001 l'album de la renaissance, Bouc-Bel-Air, du nom du village provençal où il aime se retirer. Plus optimiste, plus gai, sans pour autant abandonner l'ironie réaliste de ses textes, cet opus relance la carrière et le moral du chanteur.

A 55 ans, Louis Chédid suit son parcours avec une régularité et une fidélité que beaucoup lui envient. Auteur plein de poésie et de réalisme mordant, il sème au fil des décennies, de petits bijoux de sagesse et de musicalité.

Apprécié, repris, honoré (ses titres figurent dans des dizaines de compilations et Les Enfoirés ont repris sur scène T'as beau pas être beau), Chédid revient sur le devant de la scène en ce début de millénaire et s'offre une seconde jeunesse.

 

 

Discographie :

Un ange passe (2004)

Botanique et vieilles charrues (2003)

Bouc Bel Air (2001)

Répondez moi (1997)

Entre nous (1994)

Ces mots sont pour toi (1992)

Zap-Zap (1989)

Bizar (1987)

Anne, ma soeur anne (1985)

Panique Organisée (1983)

Ainsi Soit-il (1981)

Egomane (1980)

Ver de terre (1976)

Le jeu de l'oie (1975)

Nous sommes des clowns (1974)

Balbutiements (1973)

 


 

Posté par tarantino62110 à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

TTC

TTC

Additionnez Teki Latex, sorte de casimir hystéro, Tido Berman flanqué d'un flow plus tranchant qu'un ouvre boîte puis Cuizinier, MC le plus rigoureusement nonchalant de tout le gratin dauphinois: vous obtenez TTC. Ces trois jeunes parisiens talentueux totalisent des collaborations scéniques avec Roots Manuva, Gonzales, Techno Animal et Buck 65, une série de maxis (dont Game over et le fameux Leguman), des connexions solides avec l'avant-garde française (James Delleck, Mr Flash...). Forcément, il fallait bien un label anglais, et aventureux, pour signer ces empêcheurs de rapper bas du front: ce sera Big Dada sur lequel il sortiront l'album Ceci n'est pas un disque en 2002... En octobre 2004, TTC revient avec un nouvel opus intitulé Bâtards sensibles...

 

 

Album :
Batards sensibles ( 04/11/2004)

 

Ceci n'est pas un disque ( 23/04/2002)

 

Pour mieux connaitre TTC : quelques paroles de chansons  ( les plus dégueux donc les meilleurs ! mdr)

 

TTC / Girlfriend

J'aime les chattes.
Quand je rentre dans la boite
J'ai la trique.
Toutes les chattes des putes sont moites,
C'est pratique.
Elles vont frotter toute la nuit.
Pute, je suis ton mac alors suce ma bite gratuit.
Torse nu,
Je donne des claques à ton cul
Et tu cries,
Tu oublies tout quand t'as bu.
Quand tu jouis,
Soudain toute la boite te mate.
Pute c'est normal j'ai mis mon doigt dans ta chatte.
J'aime ton air sévère,
Est-ce que je peux t'offrir un verre ?
Je t'emmène en Mercedes
Jusqu'à mon belvédère.
C'est garanti ma petite,
On va baiser comme des lapins.

Donc engloutis ma bite,
Comme après une grève de la faim.
Elles ont des rêves de catins genre bijoux et draps de soie.
Le lendemain matin je ne leur dis pas bonjour mais “casse-toi”.
Pas de joie pour les salopes, ça c'est ma loi.
Marche droit,
Parle pas,
Avale,
Aboie.

Mets un doigt dans ton cul sale pute viens d’arriver le mac
On m’appelle Cuizinier, laisse-moi donc te dire aç
Aç aç aç aç aç aç aç aç aç aç aç aç aç aç aç.
Bouge ton gros cul pute, fais-le rebondir
Et prends ça dans ta gorge,
Ça je n'ai pas besoin de le dire (Avale-la)
Suce-moi bien pétasse, prends des initiatives.
Moi je n'hésite pas car direct je te sodomise.
Je suis beau, lèche-moi toute la nuit
Afin que ta chatte ne sèche pas.

Tid’ un marteau-piqueur.
Survoltage, pute en cage.
Elle m'appelle magicien.
Pimpage, vidange.
Twist et string, swing et stress, cuisses et seins,
Plus je la lime sa petite chatte devient mauve
Et elle m'aime, elle gémit.
Vas-y suce ma grande, ton dessert et sers-toi, ma petite bitch.
J'aime les putes, les bimbos.
La cochonne veut sa cartouche, m'engrener dans une partouze
Avec son pote la tarlouze,
Une caillera déterminée.
Copuler avec madame Y sur la photocopieuse,
Je suis défoncé et tout transpirant.
Aspergé, j'ai rempli le réservoir, je lui colle dans les yeux,
Elle est motivée sous pression un récipient.
Adultère et son mari me paie pour que je la surveille,
Détective.
Obnubilé, je suis tombé amoureux, je lui dévoile l’histoire
En mordant ses fesses...

 

 


 

 TTC
Du Sang Sur Le Dancefloor

Tu as tes règles,
Mais j’ai les miennes et on ne m’emmerde pas.
Trouve-moi en toi quand tu dors,
Je m’en bas les couilles si ça sent fort
J’ai l’impression d’être au milieu d’un port
Tous les 26 jours il pleut encore
Mais c’est tellement mieux quand ses seins sont fort gonflés,
Mais les jours sont comptés.
J’ai des renseignements sur tes saignements beauté
Je suis totalement rodé
Et je sais que t’es mal, ça se voit
Ton pantalon est sale car t’as
Oublié de mettre ta couche encore une fois
Mais je ne t’en veux pas je t’aime comme ça,
Maladroite, mal à l'aise, capricieuse dans ces moments-là.
Fatiguée, abîmée, paniquée depuis quelques jours
Et tout celà à cause de quelques gouttes de Sang qui coulent,
Qui te saôulent
Et tu me saôules à ton tour
Mais retourne à ton four
BÂTARD !!!
Tu veux des fraises ? Mais t’es malade je ne bougerai pas de là
C'est juste pour les femmes enceintes qu’on y va.
Mange plutôt le dernier carré que je t’ai laissé de ce délicieux chocolat.
C’est la fin de la plaquette mais ne t’inquiète pas !
J’aimerais bien te faire un cuni, bébé mais je n’ai pas le choix,
Je ne peux pas sortir avec du rouge à lèvres en boite !

Refrain
Du sang sur le dance floor
Ce soir là il y avait
Du sang sur le dance floor
C’est maintenant ou jamais
Du sang sur le dance floor
Elle a la tête qui tourne
Du sang sur le dance floor
Du sang sur le dance floor

Quand les femmes ont leurs règles
Elles supposent que le monde entier les déteste,
Elles s'inventent souvent volontiers des prétextes,
Elles supportent plutôt mal les réflexions.
Soudain super susceptibles, elles font souvent des crises
Et éclate toute leur frustration.
Deviennent souvent très tristes elles ont mal à la tête
Et réclament toute notre attention.
Pourtant on les aime et notre cœur saigne autant que leur entrejambe
Lorsque l'on rentre dans le domaine de leurs problèmes
De menstruations.
Boutons sur le visage et contrariétés,
Quand les complications vont-elles s'arrêter?
Toutes les émotions sont décuplées, à chaque minuscule problème
Tu paniques et ne cesse de T'inquiéter.
Prisonnière de tes hormones,
Aux hommes plus rien tu ne pardonnes,
Tu obéis lorsqu'elles ordonnent
T'autodétruis et t'abandonnes.
Ferme le poing et serre fort, lève-le en l'air et sois fière.
Rien à faire si ça a l'air gore ce soir il va y avoir
Du sang sur le dance floor.
Pas la peine de sortir la serpillière pour les soeurs
Qui acceptent leur sort.
Femme fatale ne te sens pas marginale,
Assume avec détermination ton saignement vaginal.

Refrain

Mauvaise période pour la crème épilatoire, rouge vif,
L'horloge biologique de son corps déréglé
Anorexique, son cœur une trotteuse, son mec panique, elle pleure en cachette.
Si naïve, blême maladive rougie de honte cette nymphe me livre son secret.
Je l'analyse, elle pense que tout le monde s'en aperçoit,
Je la réconforte et la mords dans le cou dans ma chambre en vrac.
J'éprouve de l'affection pour elle encore plus que d'habitude malgré moi.
Sous la douche premier jour d'ovulation, l'eau est chaude, elle coule,
Hémoglobine, hémorragie, assouvir une envie irrésistible,
Cette énergie émerveillante l'étourdit, contraignante.

PS : merci thomas de m'avoir fait découvrir ce groupe au paroles géniales ! mdr

Posté par tarantino62110 à 19:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Joy Division

   1977, la situation économique de l'angleterre est assez désastreuse, un mouvement musical rebelle se met en place: le punk. A leur tête, les Sex Pistols. De nombreux groupe vont se créer. Peter Hook (bassiste) et Bernard Sumner (guitariste) feront la rencontre de Ian Curtis (chanteur) à un concert des Sex Pistols, ils décident de monter un groupe de punk avec Stephen Morris (batteur). Après 2 EP punk Joy Division change totalement de registre avec un son totalement nouveau. Le son de Joy Division est, maintenant, bien particulier et facilement reconnaissable, l'origine du son vient du mélange des influences qu'ont chaque membre du groupe. En réalité c'est un peu un hasard, Bernard Sumner jouait des rythmique  post punk assez fort et pour s'entendre  Peter Hook devait monter le son de sa basse et en jouait de facon très mélodique. La voix de Ian Curtis est particulièrement grave. Un nouveau style révolutionnaire, la new wave, est né, le son des années 80 est né!
Plus tard, Ian Curtis fera plusieurs crises d'épilepsie qui l'affaiblieront autant mentalement que physiquement. Il fera ensuite plusieurs tentative de suicide qui échoueront, il mourra le samedi 17 mai 1980 pendu dans la cuisine de ses parents. L'aventure Joy Division est maintenant finie. Ce groupe est un groupe légendaire qui a inspiré de nombreux groupes d'aujourd'hui (Radiohead, U2, Blur,...).
Peter Hook et Bernard Sumner ont plus tard fondé le célèbre groupe New Order à l'origine du hit "Blue Monday" (meilleure vente de tous les temps en grande bretagne).

L'image « http://www.enkiri.com/joy/joy_division1.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
de gauche à droite: Bernard Sumner, Ian Curtis, Peter Hook, Stephen Morris

Discographie:

Unknown Pleasures (1979)
L'image « http://images-eu.amazon.com/images/P/B000042O1H.08.LZZZZZZZ.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Closer (1980)
L'image « http://images-eu.amazon.com/images/P/B00002DE4E.08.LZZZZZZZ.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Still (1981)
L'image « http://images-eu.amazon.com/images/P/B000042O1G.08.LZZZZZZZ.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Substance (best of) (1987)
L'image « http://images-eu.amazon.com/images/P/B00002MDFA.08.LZZZZZZZ.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.


Posté par TomNRoll à 18:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]

M

M


Si Matthieu Chédid a choisi un nom de scène énigmatique, ce n'est pas pour faire oublier son patronyme. Il s'est simplement créé un personnage plein d'humour, un peu décalé qui lui permet de dépasser sa timidité naturelle. Instrumentiste de talent, il a choisi de s'exprimer par la chanson, relayé par des prestations scéniques remarquées.


Matthieu Chédid naît le 21 décembre 1971 à Boulogne-Billancourt en région parisienne, un an avant que son chanteur de père, Louis Chédid, ne sorte son premier album. Lorsqu'il a 6 ans, Matthieu fait les chours sur le premier tube de Louis, "T'a beau pas être beau". Il est accompagné par sa sour aînée Emilie.


Depuis, il ne quitte guère les studios. Dès son adolescence, il devient un excellent multi-instrumentiste et un musicien développant un univers imaginaire et ludique très personnel. Avec des copains qui s'appellent Julien Voulzy, Pierre Souchon ou Matthieu Boogaerts, il monte quelques groupes : les Poissons Rouges ou les Bébés Fous.

A l'âge adulte, Matthieu devient tout naturellement musicien professionnel et accompagne de nombreux artistes français en studio : Philippe Chatel, Nina Morato, NTM, Sinclair ou Billy Ze Kick. Il fait les arrangements du premier album de Faudel. Et on le voit même sur scène aux côtés de son père.

Assez naturellement, il sort son premier album en mars 97, "le Baptême".

C'est dans une ambiance familiale, à tous les sens du terme, que Matthieu enregistre 16 titres poétiques et groovy à souhait. De sa voix haut perchée, il raconte un tas d'histoires avec une totale aisance teintée d'humour et de causticité. Pour les textes, il s'est adjoint le talent de la chanteuse de Billy Ze Kick, Nathalie. De plus, à l'instar des voix d'Emilie et de Matthieu sur "T'as beau pas être beau" vingt ans plus tôt, c'est au tour de Joseph et de Anna, les derniers-nés de la famille Chédid, de faire les chours sur le titre "Nostalgic du cool".


Déjà fort d'une expérience de studio, il enrichit très vite son expérience de la scène. On le voit dans toutes les bonnes petites salles parisiennes, le Cithéa, le Divan du Monde ou le New Morning. Le 12 décembre 97, il passe à une autre dimension en faisant la première partie du groupe écossais Texas à Bercy, devant 12.000 personnes. A la même période, il accompagne CharlElie Couture dans sa tournée des clubs, puis remonte pour trois soirs sur la scène des Etoiles les 2,3 et 4 février 98.

Sur scène, chaque titre est illustré d'une mise en scène et parfois même, quelques comédiens viennent entourer M ("Les Acariens") revêtu de son costume de scène rouge et le front orné de son incontournable houppe. C'est un réel univers enfantin et ironique qui marque son arrivée dans le paysage musical. Entre délire, jeu et un perfectionnisme certain, M le Musicien ou M le Magicien s'est imposé aux yeux des professionnels d'abord, puis d'un public avide de rêveries.

Lors des Francofolies de la Rochelle 98, M reçoit le Prix Félix Leclerc destiné à promouvoir un jeune auteur compositeur en France et au Québec, d'où est issu ce prix.


Au cours de l'été 98, M commence à travailler sur l'écriture de plusieurs titres pour Vanessa Paradis. Il compose et écrit aussi des titres pour lui-même. C'est ainsi qu'à l'automne 99 sort "Je dis aime". Ce nouvel opus donne une vision poétique des événements parfois absurdes de la vie quotidienne. La fantaisie, l'humour mais aussi la tendresse sont les ingrédients essentiels de ces "petits plats" musicaux. Une fois le disque sorti, le plus grand plaisir du musicien est de se produire en public avec ses deux acolytes Vincent Segal à la basse et au violoncelle et Cyril Atef à la batterie et aux percussions. Dès la fin de l'année, il est en tournée en France avec un passage parisien à l'Elysée-Montmartre les 22 et 23 novembre. L'échange avec les gens venus l'écouter semble être une priorité pour ce jeune chanteur. Sur scène, Matthieu s'amuse, délire, dialogue avec qui veut, danse, s'embarque dans des riffs de guitare façon Jimmy Hendrix, etc. Il essaie de faire partager son enthousiasme. Pari réussi.

Petit à petit, Matthieu devient une figure originale et incontournable du paysage musical hexagonal. Au cours du printemps 2000, il reprend sa tournée avec un succès grandissant. Son passage à l'Olympia en mars se déroule à guichets fermés. Des simples sortent les uns après les autres. Après "Je dis aime", c'est "Onde sensuelle", puis "Bleu électrique" enregistré en live à l'Elysée-Montmartre.

Le point d'orgue de cette saison est la cérémonie des Victoires de la Musique le 11 mars au cours de laquelle M remporte la Victoire convoitée du Meilleur interprète masculin de l'année ainsi que celle, fort méritée, du meilleur concert. La suite de la tournée est d'autant plus une réussite. M est désormais un artiste populaire, qui plaît par sa gentillesse, son humour et l'immense énergie qui se dégage de ses prestations.

En juin, M s'installe quatre soirs à la Cigale. Puis le 9 juillet 2000, en pleine tournée des festivals d'été, M fait une escale à Montreux pour un hommage à Serge Gainsbourg. Il y donnera une magnifique version de "Nazi Rock" ainsi que de "L'Eau à la bouche". Point de répit, à l'automne, M repart sur la route et fait un passage remarqué de cinq dates à l'Olympia en novembre. Alors que le disque s'est vendu à plus de 200.000 exemplaires, que la tournée a très bien marché, M ressent le besoin de se poser un peu et envisage de cesser pour un temps, ses activités scéniques.

Pour répondre à la demande générale, Matthieu sort un double live en juin 2001. "Le Tour de M", tel est son titre, comporte des morceaux qui ont été enregistrés à différents endroits tout au long de sa tournée et qui n'ont pas été retouchés en studio comme cela arrive la majorité du temps. M a ainsi voulu conserver l'authenticité du son, des interprétations et des ambiances de toutes les salles et festivals où il s'est produit.

Le 1er mai 2002, le jeune homme devient père. En effet, sa compagne Céline donne naissance à une petite fille nommée Billie. Matthieu commence à écrire de nouvelles chansons dès le mois de juillet. Au printemps suivant, il publie d'abord, un album d'instrumentaux intitulé "Labo M1", bric-à-brac de morceaux, maquettes et inédits issus de son studio d'enregistrement. Puis avec ses acolytes, Cyril Atef et Vincent Segal, il rode quelques semaines plus tard, ce qui sera son prochain album de chansons, "Qui de nous deux ?", sorti en novembre 2003.

Le chanteur met une nouvelle fois, son personnage de M en scène, même s'il songe aujourd'hui à s'en séparer et à devenir y compris sur scène, Matthieu Chédid lui-même. La paternité ayant sans doute jouer un certain rôle, les titres intimistes comme "le Radeau" ou "la Corde sensible" font preuve d'une sobriété assez récente. Le propos général de l'album semble être plus profond et de l'aveu même de l'artiste, plus personnel comme dans "Je me démasque".

 

 

 

 

Posté par tarantino62110 à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Muse

Muse

Le trio rock anglais Muse se compose de Matthew Bellamy (guitare / chant), de Chris Wolstenholme (basse) et de Dominic Howard (batterie). Originaire de Teignmouth en Angleterre, c'est dans cette station balnéaire que les trois garçons commencent à jouer ensemble dès l'âge de 13 ans. En 1997, ils décident d'appeler la formation Muse après avoir testé les noms Gothic Plague, Fixed Penalty et Rocket Baby Dolls au fil des années. Ils enregistrent un premier maxi suivi de Muscle Museum en 1998. En tournée aux Etats-Unis, le groupe est repéré par Maverick Records, la maison de disques de Madonna, qui les signe immédiatement. Les singles Cave et Uno précède la sortie du premier album Showbiz qui sort fin 1999. Ce disque conquiert une partie des amateurs de Radiohead et de Jeff Buckley. En 2001, Muse revient avec un nouvel opus Origin Of Symmetry. A l'été 2002, le groupe sort un CD et un DVD live, Hullabaloo, enregistrés lors de leur passage au Zénith de Paris en novembre 2001. L'année suivante, Muse sort son 3ème album Absolution.


Discographie :

2003/ Absolution
2002/  Hullabaloo
2001/ Origin of symmetry
1999/  Showbiz

Avis personnel : Muse est pour moi un très très bon groupe .... ils sont géniaux ils jouent vraiment très bien , ils se prennent pas la tete , ils font leur musique est point barre .... sont géniaux j'les adore

Charles

 

 

Posté par tarantino62110 à 17:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]